J’étais invité par le départements des études slaves de l’université de Besançon en mai 2019 pour animer un atelier Lubok. Les luboks sont des images populaires russes. Malevitch en a réalisés avec le poète Maïakovski peu avant 1914. Andreï Nakov, le grand spécialiste de Malévitch, n’hésite pas à comparer les luboks de Malevitch et Maïakovski à la bande dessinée.

J’ai proposé de construire l’atelier Lubok  à partir des luboks de Malevitch, des photogrammes du film L’homme à la caméra de Dziga Vertov et des photogrammes du film Solaris d’Andrei Tarkovski. L’objectif de l’atelier de création était de fabriquer un livre qui contienne l’ébauche d’un récit gravé.